Un bon sentiment

Un bon sentiment

août 4, 2014 0 Par ArielLittel

Samedi soir, mi juillet, la terrasse est bondée comme il se doit. L’intérieur ne se remplit que sur réservation, en général des groupes qu’il est impossible de faire tenir à l’extérieur. Le cahier des résa dit : « 20h, 9 personnes, Sarah » . Déboulent alors 9 jeunes femmes, toutes vêtues de roses et de divers attributs farfelus. Enterrement de vie de jeune fille, un classique du samedi. Elles s’installent.

La femme au centre de l’attention, celle-là même dont on célèbre l’engagement prochain, se trouve être la plus laide, et la plus ronde, de toute la bande. Tour à tour, les serveurs(euses) se glissent derrière mon bar pour se fendre de blagues douteuses dont il facile d’imaginer la teneur.

Mais le pire est à venir.

Volontaire, souriant, et doté d’un sens du relationnel aigu, mon manager a pris en charge la joyeuse bande. Après avoir servi deux bouteilles de rosé, et échangé quelques boutades avec la future mariée, il apporte une planche de tapas, pour l’apéro. Insouciant, guilleret, ayant fait abstraction de la situation, il dépose la planche devant la certes laide, mais surtout très enveloppée jeune femme, et, affable :

– « et c’est tout pour vous, ou vous partagez avec les copines ? »

Silence gênant. La fille pâlit, ses copines ne savent pas comment réparer la bévue, tout le monde reste coi. À mes côtés, le serveur se retient comme il peut, je me mords l’intérieur des joues. Mon manager ne se rend compte de rien, repart triomphant, fier de sons sens du contact. Il a fallu qu’on lui explique, pour éviter qu’il réitère. Ne nous en voulez pas, nous serveurs et serveuses, barmen et barmaid : ça part généralement d’un bon sentiment.

Crédit Photo : Mark Adriane