Vocation

Vocation

juillet 24, 2014 0 Par ArielLittel

Toujours les vacances et leurs plannings improbables. Me voici à nouveau loin de mon refuge, loin de mon bar. En salle, sur la scène, au plus près du client, de ses sautes d’humeur, de ses blagues étranges, de ses critiques acerbes et de ses moqueries à peine voilées. Encore une occasion de récolter quelques perles, et ca ne rate pas. 19H45, en terrasse, au soleil, c’est le début du rush. Une table un peu éloignée des autres, un couple s’installe, ils n’ont qu’une carte pour deux, je m’approche, les salue, leur en tend une seconde.

levant la tête – Merci !

La femme se dandine sur son siège, a l’air d’hésiter : je reste là, en attente de la possible commande éclair. Finalement, elle se redresse, et me demande :

– vous travaillez ici ?

Non, je déambulais sur le boulevard, nonchalant, lorsque je me suis rendu compte de l’effroyable situation: un couple attablé avec un seul menu pour deux. Héroïque devant l’horreur, j’ai plongé dans les entrailles d’un restaurant en pleine ébullition pour vous en amener un deuxième à bride abattue. Et je reste planté là pour m’assurer de votre béatitude retrouvée.
Tu mérites d’attendre lonnnnggggttteeemmmpppsss ton café crème.